Les toxics

  • Les produits qui sont utilisés en agriculture conventionnelle pour traiter la Flavescence Dorée sont des néonicotinoïdes. Ces traitements ont la particularité d’être  toxiques pour les animaux à sang chaud ( temps de retour autorisé dans les vignes après  traitement : 48H) et doivent être réalisés 3 fois dans l’année pour être efficaces.
  • Le produit autorisé en agriculture biologique pour traiter la Flavescence Dorée est le Pyrivert, il s’agit d’un produit toxique pour tous les insectes, ce qui  peut permettre d’éliminer le vecteur : la cicadelle. C’est un produit que les vignerons biologiques préfèrent ne pas utiliser mais il est moins toxiques que les produits de l’agriculture conventionnelle pour les animaux à sang chaud. Il est photosensible. La lumière permet l’élimination de ses substances actives rapidement. Il tue les abeilles, ce qui implique qu’il doit être pulvériser la nuit.

En conventionnel comme en bio, les traitements sont lourds de conséquences pour les hommes et l’environnement, il est donc essentiel que les vignerons se mobilisent pour éradiquer la flavescence dorée avec des moyens mécaniques tant qu’il est encore temps, pour ne pas avoir à traiter  l’ensemble du vignoble ardéchois

  • Observation minutieuses des plants de vignes et arrachage des vignes contaminées quand la contamination est encore faible. Par la suite, en cas de contamination massives,  des traitements chimiques sont quasiment obligatoires si on ne veut pas arracher les vignes.
  • Traitement des nouveaux plants de vigne à l’eau chaude dans les pépinières. L’observation d’un tel protocole doit être imposer et contrôlé par la préfecture de l’Ardèche.

Retrouver ici un point sur les insecticides et pesticides et leur influence sur notre santé rédigé par l’ONG générations futures